Jökulsárlón - road trip en Islande

Baignade dans les eaux glaciales de Jökulsárlón

Lors de notre road trip en Islande, en continuant notre route vers l’Est, à 190 km de Vik, nous avons pu découvrir Jökulsárlón. L’occasion pour nous, malgré ce décor gelé, de vivre l’une des plus grandes expériences de ce voyage en Islande : une baignade au milieu des icebergs !

Jökulsárlón, plus grand lac proglaciaire d’Islande

Il faut me croire quand je vous dis que c’est plus le grand. Même si sa dimension évolue sans cesse en fonction des saisons et de l’évolution du réchauffement climatique. Actuellement, Jökulsárlón s’étend sur 18 km². C’est un lac proglaciaire. Ceci signifie qu’il résulte tout simplement de la fonte d’un glacier. En effet, il se trouve au pied du glacier Vatnajökull dans le parc du même nom. Ainsi, ce lac profond de 260 mètres se remplit avec l’eau coulant du glacier, qui lui recule progressivement. La taille du lac cache bien son âge récent. Il ne s’est formé que dans les années 1920-1930 suite à des séismes et au réchauffement des températures.

Cela offre un spectacle magnifique car ce n’est pas un simple lac. En effet, le glacier vêle des icebergs glissant doucement sur les eaux du lacs. Le paysage est donc totalement saisissant car il est sans cesse en mouvement. Jökulsárlón étant une lagune glaciaire, beaucoup d’icebergs s’enfuient vers l’océan.

A ceci s’ajoute les nombreuses couleurs qui peuvent évoluer d’heure en heure. Un camaïeu de bleus, juxtaposant du turquoise, du bleu foncé et même des bleus tendant vers le blanc ou le gris. On trouve également des zébrures noires car comme à Skatafell, le glacier a piégé des cendres d’éruptions passées. D’autres ont des reflets jaunes dus à leur concentration en sulfure volcanique. Aux côtés des icebergs et des envols d’oiseaux, on a eu la chance d’observer quelques phoques.Avec un tel décor, on comprend mieux pourquoi ce lieu a inspiré de nombreux réalisateurs de cinéma. Ainsi des scènes de Tomb Raider, Meurs un autre jour ou Batman Begins ont été tournées ici.  En tant que voyageur, il est possible de profiter du lieu en marchant sur les bords du lac où parfois des icebergs s’échouent sur sa plage de sable noir. Mais de nombreux touristes aiment embarquer dans des camion-bateaux amphibies pour se balader directement sur les eaux du lacs. Après l’avoir observé depuis la plage, comme nous n’aimons pas toujours faire comme les autres, nous avons décidé d’opter pour une solution beaucoup plus originale 🙂 !

Baignade entre les icebergs de Jökulsárlón

Ce matin-là, à 10h, le soleil tape. Ceci ne nous empêche pas d’être avec nos doudounes et nos bonnets. Toutefois la plage étant en contrebas est un peu protégé du vent. Avant même de partir pour ce voyage en Islande, je m’étais lancé le défi de faire une photo en étant posé sur un iceberg si nous avions la chance d’en croiser un ! Ce n’était donc pas le moment de se défiler !

Bonne surprise, des amis décident de tenter l’expérience avec moi. Une fois les serviettes récupérées, il est venu temps de se déshabiller sur la plage. Notre idée commence à amuser les gens depuis la butte surplombant la plage. Ainsi durant toute notre baignade un drone nous survole. D’ailleurs si un jour le propriétaire met la vidéo en ligne et que vous tombez dessus dans une version non censurée, soyez tolérant l’eau était vraiment très froide :).

Quoiqu’il en soit, il est enfin venu le moment de se jeter à l’eau ! Glaglagla ! Il ne faut pas réfléchir et vite foncer. Bon j’évite de mettre la tête sous l’eau quand même. Je rejoins rapidement un iceberg. Parfait il y a même un siège sculpté dans la glace pour s’asseoir tranquille. Sur la fin, en essayant de me tenir debout dessus pour une photo, je vois que le bloc de glace commençait à se retourner. Face à ce glaçon de plusieurs tonnes dont certains morceaux sont très saillants, j’ai donc plongé en urgence ! C’est à cet instant que j’ai pu confirmer qu’il s’agissait bien d’une lagune glaciaire. En effet l’eau était salée.

Bref je venais de vivre une des expériences les plus sympas de ma vie. Damien, qui ne s’était pas décidé à y aller, se met dans son plus simple appareil pour aller nager dans ce lac glacial. Pendant ce temps sur la plage, étonnamment, nous ressentons une grande sensation de chaleur. Du coup, on ne se rhabille pas immédiatement, on reste sur nos serviettes profitant de la chaleur apportée par les rayons du soleil sur notre peau !

Ce qui est vraiment magique en Islande. C’est qu’une heure après, en continuant notre route vers l’Est, nous nous sommes baignés à nouveau. Mais cette fois dans une source chaude à plus de 40°c à Höfn. Là se trouvait des petits bassins pour 4-5 personnes. Sincèrement, c’était même plus difficile d’entrer dans l’eau chaude que l’eau froide. En tout cas, ce fût un moment génial, apaisant, avec une superbe vue. Toutes ses aventures nous ont ouvert l’appétit pour un pique nique au milieu d’un paysage à présent très verdoyant et herbeux. Décidément les paysages changent tout le temps ici. D’ailleurs l’après midi mes yeux se sont sont posés sur l’un des plus beaux paysages de ma vie. Je vous raconte cela dans le prochain article 😉

Pour ne rien rater, inscrivez vous à notre newsletter :
Ou suivez nous sur les réseaux sociaux :

Autres articles concernant l’Islande

Mickaël Jacinto
contact@travelsandfriends.com

Voyageur régulier souhaitant partager avec vous les images et récits de ses aventures aux 4 coins du monde !

Aucun commentaire

Vous avez aimé (ou pas ?) cet article, dites le nous !