Paysage du lac Kivu et de ses îles au Rwanda

Balade sur le lac Kivu au Rwanda

En quittant la forêt de Nyungwe, après avoir traverser des champs de thé et des rizières, nous avons pu apercevoir le lac Kivu. Le Rwanda possède de nombreux très beaux lacs. Notamment le Bulera, le Mugesera, le Ruhondo ou le Muhazi. Mais parmi les 28 lacs rwandais, le plus grand d’entre eux et de très loin est le lac Kivu. Il est un enjeu très important pour le Rwanda avec son rôle de frontière avec la RDC, son potentiel touristique et le défi écologique qu’il représente. Durant mon voyage au Rwanda j’ai eu la chance de pouvoir le longer du Sud au Nord, de la sortie de la forêt Nyungwe à la très paisible ville balnéaire Gisenyi. Nous avons même pris le temps de faire un tour en bateau sur ses eaux pour en visiter certaines îles.

Le lac Kivu : une immense bombe écologique ?

D’abord, laissez-moi vous donner quelques chiffres sur le lac Kivu pour que vous en preniez bien la mesure. Sur toute sa longueur, jusqu’à 89 kilomètres du Nord au Sud, il forme la frontière entre le Rwanda et la République démocratique du Congo. Cette limite entre état partageant le lac en deux dans le sens de sa largeur. Une largeur pouvant atteindre 48 kilomètres. Pendant que je suis dans les dimensions, je tiens à préciser qu’il a ainsi une superficie de 2700 km² et une profondeur maximale de 485 mètres. Assez impressionnant pour un lac situé à 1460 mètres d’altitude tout de même.

Ce qui le plus fascinant sur ce lac, c’est sa morphologie. Ses rives très morcelées forment d’innombrables baies et petites criques. Sans compter que sur les eaux du lac Kivu flottent plus de 150 îles. Ainsi, chaque kilomètre parcouru autour ou sur le lac offre sans cesse des paysages différents. Des îles qu’il est possible de visiter. Sur certaines, il est même possible de faire la fête ou de camper. La plupart étant de véritables havres de paix.

Toutefois derrière ce tableau idyllique, un gros doute subsiste sur ce lac. En effet, le lac Kivu cache dans l’eau de ses profondeurs de très fortes concentrations en CO2 et en méthane. Rassurez-vous, comme il s’agit d’un lac méromictique, ses eaux dangereuses sont très bien isolées des eaux de surface. Par contre en cas d’éruption limnique, le dégazage du lac serait une véritable catastrophe écologique et humaine. Comme au Cameroun lorsque l’effondrement d’un pan de falaise en 1986 en avait provoqué une, avec un bilan très lourd : plus de 1700 morts ! (voici une vidéo que j’ai trouvé expliquant ce phénomène pour les plus curieux d’entre vous : Lac Nyos – Éruption limnique du 21 août 1986)

Néanmoins, il semble que le Rwanda est en passe de faire de ce danger, une véritable aubaine. En effet, une solution est en train d’être mise en place pour désamorcer cette bombe tout en produisant de l’électricité. Ceci en allant puisé le méthane du lac Kivu.

Balade en bateau sur le lac Kivu et ses îles

Malgré son importance économique, le lac est avant tout un haut lieu touristique. Détail remarquable : ses rives sont vraiment bien entretenues et propres. De nombreux Rwandais habitant à Kigali aiment s’y rendre le weekend pour faire la fête et profiter de ses eaux. D’autant plus que certaines villes le longeant, comme Kibuye ou Gisenyi, sont de véritables petites stations balnéaires avec des hôtels modernes. C’est d’ailleurs au pied de l’hôtel Holiday à Kibuye que nous avons embarqué dans un bateau pour une petite croisière sur le lac. Cet hôtel jouit d’un panorama exceptionnel sur le lac, surtout au coucher du soleil.

Une croisière très agréable sur les eaux tranquilles du lac Kivu. Nous étions 11, nous avons tous tenu dans la petite barque à moteur avec nos 2 accompagnateurs. Au début de la balade, le temps était un peu couvert et il commençait à pleuvoir légèrement. Mais dès que le beau temps est revenu, nous avons pu profiter de la beauté du contraste entre la noirceur de l’eau, ses rives et ses îles verdoyantes, ainsi que le ciel bleu où le soleil commençait à se coucher.

Nous avons tout de même eu le temps de faire 2 haltes sur des îles. L’une d’elle où se trouvait des vaches (j’ai pu voir sur certaines photos et vidéo qu’elles savent nager !) et des chèvres, et une autre où vivent des singes. Malheureusement, ils étaient bien cachés ! Dans la suite de la croisière, nous avons pu observer des oiseaux, de luxueuses villas, des femmes lavant leur linge, des pêcheurs avec de larges bateaux très originaux… Car bien évidemment le lac Kivu est aussi très riche en poisson.

Une fois cette croisière achevée, il est pour moi plus difficile de vous raconter la suite de la journée. J’ai été pris d’une brutale et forte fièvre qui m’a tenu jusqu’au lendemain midi… Fort heureusement j’étais parti avec 3 infirmières qui ont pris soin de moi. Ainsi parfaitement remis sur pied, j’ai pu participer à une séquence forte en émotion : la visite d’une école et d’un centre pour handicapés à Gisenyi.

Pour ne rien rater, inscrivez vous à notre newsletter :
Ou suivez nous sur les réseaux sociaux :

Autres articles concernant le Rwanda

Mickaël Jacinto
contact@travelsandfriends.com

Voyageur régulier souhaitant partager avec vous les images et récits de ses aventures aux 4 coins du monde !

Aucun commentaire

Vous avez aimé (ou pas ?) cet article, dites le nous !