Chateau d'Edimbourg durant un road trip en Ecosse

Dans l’ambiance du festival d’Edimbourg

Pour que notre boucle soit totalement bouclée, nous sommes donc retournés à Edimbourg. Mais cette fois, nous sommes arrêtés une demi-journée et le début de soirée pour arpenter ses rues.

Un centre historique très animé

Ce qui fait le charme d’Édimbourg, c’est que cette ville a conservé son architecture médiévale. Les bâtiments possèdent souvent de petites tours, un château surplombe la capitale, ses ponts enjambe des rues plus sombres, de nombreuses cathédrales et autres monuments percent le ciel.

Lors de notre séjour, le dernier weekend d’août, les rues bouillonnaient de monde et étaient fermées à la circulation. En effet, le festival de la ville était sur le point de s’achever. Ainsi, de nombreux spectacles étaient organisés dans les différentes salles et théâtres de la ville. Chaque trottoir était animés par un des musiciens, des acteurs, des magiciens, et autres performances…

La vie était rempli de vie. D’ailleurs ce qui m’a le plus marqué dans cette ville, c’est la différence de comportement vis à vis du patrimoine par rapport à la politique parisienne. Effectivement, à Paris, nous avons tendance à conserver les monuments dans leur apparence et leur fonction d’origine. Sans porter de jugement c’est comme si notre capitale était un musée à  ciel ouvert. Or, dans la capitale écossaise, il m’a semblé qu’on préférait conserver les lieux mais en laissant ouvert totalement au public. Ainsi, même les monuments les plus anciens sont emplis de vie. Et les Écossais n’hésitent pas à faire évoluer leur rôle.

En effet, il faut savoir que le centre ville est rempli de monuments religieux. Souvent deux églises peuvent se faire face, chacune de son côté de la rue. Mais elles ne sont pas forcément fréquentées pour des raisons religieuses. Par exemple, l’une d’elle est devenu un théâtre et une autre est un bar branché jouant sur une ambiance crypte et monstres.

A la découverte du musée royal d’Écosse

A côté de tous ses monuments historiques, un bâtiment tranche avec son architecture plus moderne sur l’un de ses angles. Il s’agit du musée royal d’Écosse. J’en profite pour louer une belle décision de la part de la ville : quasi toute les visites sont gratuites à Édimbourg. C’est notamment le cas de ce musée où l’on rentre et sort comme on le souhaite. Encore une fois, vous imaginez bien que le lieu est donc plein de vie. En effet, ses nombreux bancs permettent à des gens de venir tout simplement passer la journée à lire, travailler ou discuter.

A l’étage, dans une grande verrière, vous pouvez trouver un bar d’ailleurs. Ce jour-là des chaises supplémentaires avaient été installée pour que les plus mélomanes puissent admirer une cantatrice accompagné d’un piano. Ainsi, dans toutes les salles du musée, dont les entrées donnent sur ce hall au plafond de verre, la voix de la chanteuse parcourait les allées.

Par contre, le nom du musée ne témoigne pas de ses collections. En effet, nous pensions en apprendre plus sur l’histoire écossaise. Mais le bâtiment donne également beaucoup de place à la géologie, la science, la technologie, l’archéologie, l’art, l’histoire naturelle. Ainsi vous pourrez voir nombre d’animaux empaillés ou squelette (dont la célèbre brebis Dolly : premier clone d’un mamifère), en savoir plus sur le naissance de l’univers, les séïsmes, sur l’Egypte antique… Mais vous pourrez également voir un costume d’Elton John, des avions et voitures, des costumes traditionnels de différentes cultures… Personnellement ce musée me rappelle le musée des Confluences à Lyon.

Dans l’ambiance des nuits d’Edimbourg

J’admets que cette soirée à Édimbourg était peut être exceptionnelle. En effet, entre le festival et un match de rugby de l’équipe d’Écosse en fin d’après-midi, les gens étaient très gais et… un peu ivre parfois. La bière et le cidre coulant à flot. Les bars sont très nombreux et il y en a donc pour tous les goûts : du plus branché au pub traditionnel, en passant par les bars à thème ou ceux plus artistiques.

Bien que nous sommes partis très tôt afin de se reposer un peu avant de prendre l’avion à 6h du matin, ils nous a semblé que les soirées du samedi soir dans cette ville sont très festives !

Pour ne rien rater, inscrivez vous à notre newsletter :
Ou suivez nous sur les réseaux sociaux :

Autres articles concernant l’Ecosse

Mickaël Jacinto
contact@travelsandfriends.com

Voyageur régulier souhaitant partager avec vous les images et récits de ses aventures aux 4 coins du monde !

Aucun commentaire

Vous avez aimé (ou pas ?) cet article, dites le nous !