La côte NO de l’Écosse : une belle surprise

Beaucoup de personnes nous ayant précédées en Écosse ne nous parlaient que de la spectaculaire île de Skye. Il faut bien avouer que ses paysages atypiques valent le détour. Toutefois, en prenant la direction du Nord, nous avons eu de très belles surprises. Nous y avons découvert une région beaucoup plus authentique. Même si notre première étape ne l’a pas été !

Eilean Donan Castle : un vrai décor de cinéma !

En quittant l’île de Skye lors de notre road trip en Ecosse, avons pris la direction de Dornie où se trouve le célèbre Eilean Donan Castle. Ce château est situé sur un petit îlot relié au rivage par un pont. Une petite déception : ce château n’est pas d’origine et il a été reconstruit dans les années 1930. Toutefois il a bien le charme des cartes postales et… des décors de cinéma. En effet, il apparaît dans « Highlander », « Le monde ne suffit pas » ou « Haute voltige ». Nous aurions pu encore plus profiter de son romantisme à marée basse car les rochers et algues auraient été émergés. D’ailleurs la marée monte relativement vite. Mon appareil a bien failli prendre l’eau en faisant une pose longue… Mais bon finalement, celui qui a été le plus éclaboussé, c’est bien moi. En effet, j’ai eu le bonheur de glisser dans une flaque remplie de boue, pour le plus grand plaisir des copains.

Le charmant petit village de Plockton au bord du Loch Carron

Une fois séché, nous avons décidé de remonter en direction d’Inverness mais en longeant la côte Ouest. Cette partie du voyage totalement improvisée a été riche en stupéfactions. On s’est laissé aller encore plus que durant le reste du voyage. Un vrai plaisir dans cette région beaucoup moins touristique.

1ère étape le petit port de Plockton. Belle petite surprise ! La ville est située le long d’une petite baie et le château de Duncraig lui fait face. On trouve vraiment ici tout ce qui fait l’Écosse : les maisons blanches, les casiers colorés des pêcheurs, l’odeur du petit fish and chips… Et des vrais écossais, se baladant en manches courtes quand nous avions froid avec nos blousons et bonnets.

Ce jour-là, notre parcours se poursuit jusqu’à Lochcarron où nous avons planté notre tente au bord d’un terrain de football gaélique… on ne pouvait pas faire coin plus typique. C’est l’un des cadres où nous avons préféré passer la nuit car en réalité nous étions à seulement 1m du bord du loch.

L’atmosphère chaleureuse d’Applecross

Au réveil direction le petit port d’Applecross. Mais pour que les choses ne soient pas trop simples, nous sommes passés par une petite route prenant de l’altitude pour passer un col : l’Applecross pass. Des panneaux découragent de l’emprunter en cas de mauvais temps… mais nous avons lu dans notre guide que le panorama au sommet vaut réellement le coup d’oeil. Chose dont on ne peut pas témoigner puisque qu’un orage nous est tombé dessus. Il était donc difficile de voir à plus de 10m.

Mais ce passage difficile a été récompensé par la découverte d’Applecross. Ce qui est intéressant dans ce lieu isolé une partie de l’année, à cause de la fermeture de la route, c’est la solidarité entre les habitants. En effet, le restaurant, l’hôtel, la station service… sont en fait gérés de manière collaborative par les villageois. En nous arrêtant prendre notre petit déjeuner (et surtout attendre que la pluie cesse), nous avons pu profiter de cette ambiance chaleureuse où les gens rentrent, discutent tous ensemble et se lèvent chacun leur tour pour servir les clients.

En sortant, le ciel est dégagé et laisse même place à un bel arc en ciel. La météo nous laisse donc profiter au mieux de ce lieu où le temps semble s’être arrêté.

Ricochets et surprises en direction des Loch Torridon et Loch Maree

Le reste de la journée, nous avons pris la direction du Loch Torridon puis celle du Loch Maree. Ceci a été un réel plaisir, malgré une météo peu clémente. Nous avons profité de chaque petit rayon de soleil pour nous arrêter et découvrir des petits coins de paradis, totalement déserts. Un long arrêt improvisé nous a permis d’approcher des phoques se reposant sur des rochers bordant le rivage, et de découvrir une belle plage de sable fin… qui a inspiré l’âme d’artiste de mes potes (sans commentaire, vous en jugerez vous même avec la photo). Au bord du second Loch, en prenant un petit chemin au hasard, à proximité d’une ferme abandonnée, nous avons pu profiter d’une plage de galets pour travailler nos ricochets.

Passage obligé au Loch Ness avant de rallier Inverness

Pour finir la journée, retour à la civilisation… en regrettant de ne pas avoir le temps de continuer encore plus vers le Nord, tant cette région nous a plu. Tout d’abord en rejoignant le fameux Loch Ness et son Urquhart Castle. Malheureusement, aucune trace de Nessie ! Déçu, nous nous sommes rendu à Inverness qui est la 3ème plus grande ville du pays pour noyer notre chagrin dans une bière.

Pour ne rien rater, inscrivez vous à notre newsletter :
Ou suivez nous sur les réseaux sociaux :

Autres articles concernant l’Ecosse

Mickaël Jacinto
contact@travelsandfriends.com

Voyageur régulier souhaitant partager avec vous les images et récits de ses aventures aux 4 coins du monde !

Aucun commentaire

Vous avez aimé (ou pas ?) cet article, dites le nous !