mariage à Kigali au Rwanda

Le samedi à Kigali c’est jour de mariage

Le titre de cet article fait référence à la chanson d’Amadou et Mariam « Le dimanche à Bamalko » car il y avait un peu de cela dans cette journée. En effet, je suis allé au Rwanda pour le mariage d’une amie. Le mariage ayant permis d’en apprendre plus sur les coutumes rwandaises et le poids de la religion.

L’importance du Christianisme

Les Rwandais sont très croyants. Les Rwandais sont essentiellement chrétiens, même si des courants protestants américains commencent à gagner des fidèles. Seulement 5 % de la population est musulmanes. Tout au long du voyage, j’ai pu constater le poids du Christianisme apporté par les colons belges. Les Rwandais sont très fréquemment en train de remercier leur seigneur et de nous souhaiter la bonne fortune. Dans les maisons, les symboles religieux ornent les murs. D’ailleurs l’un des cadeaux reçus par les mariés est un tableau de la Vierge.

Le mariage a eu lieu dans une église de Kigali. Une très grande salle en brique avec un toit de toile. Même si dehors l’entrée dans ce lieu sacré s’est faite sous les cuivres et tambours de militaires (l’un des autres mariés étant militaire), c’est le chant majestueux d’une chorale qui nous a accueilli à l’intérieur.

Suite au Génocide, la population a été décimée… Ainsi, l’âge moyen de la population rwandaise est très jeune. C’est peut être ce qui explique le fait que 5 mariages ont eu lieu en même temps. Enfin 5… La messe a commencé avec 3 couples seulement. L’un est arrivé en retard. Rater 20 minutes de son propre mariage, ça m’a évidemment fait sourire à leur arrivée 🙂 ! Et le 5ème couple n’est lui jamais venu… Bref quand je vous disais que les Rwandais n’étaient pas toujours ponctuels ^^

Entre modernité et tradition

En dehors de l’aspect très solennel avec 3 prêtes, la chorale et certains fidèles à genoux dans la salle, nous étions loin des messes françaises où le prêtre rouspète contre les photographes. En effet, une équipe de tournage suivait les mariés en étant à moins d’un mètre d’eux. Une équipe de tournage qui filmait même la voiture des mariés en les devançant avec un caméraman sur une moto, comme au tour de France ! Mais il fallait au moins cela pour immortaliser tous les beaux vêtements. Les hommes ayant mis un costume. Les femmes les plus âgées portant des robes colorées traditionnelles et les jeunes étant en tenue de gala.

L’étape suivante du mariage se passe dans une salle des fêtes très bien décorée. Ici la tradition est que les chefs de famille soient regroupés sur 2 tables se faisant face. Une table par famille, composée d’hommes uniquement, représentants de chacune des familles. Ils prennent le micro chacun leur tour pour dire combien ils sont contents de ce mariage et faire des louanges à l’autre famille. Normalement, ce moment peut prendre 3-4 heures selon mes informations. Le reste de la salle les écoutant sans rien faire car le gâteau n’est servi qu’à la fin quand les mariées passent remercier les invités. Mais ici les mariés avaient heureusement pour nous décidé de faire plus court. Mais j’ai tout de même quelques anecdotes sur ce moment.

Il faut savoir que la mariée est donc française et blanche. Nous étions uniquement 9 français à ce mariage et j’étais le seul homme. Alors vous allez me demander qui a pu être le représentant de sa famille ? C’est là où c’est amusant… En fait des membres de la famille du marié rwandais ont joué le rôle de la famille de Charlotte, la mariée ! Ainsi l’un d’eux parlait comme s’il était son père en disant « ma fille » lors de ses interventions au micro. Je vous laisse imaginer comment la situation devait être bizarre pour la maman de la mariée assise à la table juste derrière ^^

Autre moment particulier : depuis le début du mariage, je prenais des photos. Je voyais qu’un groupe d’hommes parlait certainement de moi, car ils me regardaient tous. Je me demandais bien ce que j’avais pu faire. Quelques minutes plus tard, l’un d’eux est venu vers moi et m’a dit « tu vas faire des photos toute la journée ? ». Un peu gêné et pensant avoir fait quelque chose considéré comme déplacé dans ce pays, j’ai donc répondu « non ». Ainsi il me répond « Tu iras donc t’asseoir là-bas ». Voilà comme je me suis moi aussi retrouvé à la table des chefs de famille 🙂 Mais ceci a été une grande chance ! Les hommes de la table m’expliquaient tout ce qui se passait, ce que cela symbolisait, l’origine et la signification des différentes danses… Et cerise sur le gâteau c’étaient les seules tables avec de l’alcool et du vin pétillant !

Des danses traditionnelles au dancefloor

Les mariés avaient eu la bonne idée de convier un groupe de danses et de chants traditionnels. C’était vraiment très beau à voir et à entendre ! Il y avait des gens habillés en tenue traditionnelle, celles portées dans les tribus avant l’arrivée des colons. On a eu le droit à des danses guerrières ou de mariage au son des instruments africains. Les pas des danseurs retentissant grâce aux clochettes attachées à leur chevilles.

Cette réception normalement s’achève par la remise des cadeaux aux mariés et la dégustation du gâteau. Mais encore une fois, petit changement, les mariés avaient décidé à l’inverse de faire découvrir les mariages français aux Rwandais. Ainsi changement de salle, avec vin d’honneur dans le parc et buffet dans la salle. Un buffet avec toutes les fameuses spécialités rwandaises qui nous on suivit tout le voyage 🙂

La mariée, avant même d’aller au Rwanda, lors d’une réunion de mariage nous avait briefé. En effet, les Rwandais ne connaissant pas ce type de réception, elle avait peur qu’au moment où le DJ lancerait la musique que personne n’aille danser et que tout cela fasse un flop. Nous avions donc pour mission de motiver la salle à venir danser avec nous. C’était sans compter sur leur enthousiasme. En fait, il y a eu une très grande ambiance. Tout le monde dansait ! J’ai d’ailleurs jamais eu autant de succès ! Tout le monde voulait danser avec moi : même les hommes !

J’ai adoré cette journée. J’ai découvert de nombreuses coutumes rwandaises, discuté avec beaucoup de gens. L’avantage est que même si je suis assez timide, ici ce sont les gens qui sont venus d’eux même me parler tout au long de la journée. Toutefois, il a bien fallu que cette journée se termine, car le lendemain nous partions pour visiter le pays jusqu’à la fin du voyage que vous allez découvrir dans la suite de mes articles.

Pour ne rien rater, inscrivez vous à notre newsletter :
Ou suivez nous sur les réseaux sociaux :

Autres articles concernant le Rwanda

Mickaël Jacinto
contact@travelsandfriends.com

Voyageur régulier souhaitant partager avec vous les images et récits de ses aventures aux 4 coins du monde !

5 Commentaires
  • Véro
    Posted at 11:04h, 17 novembre

    Comme prévu, je suis revenue pour lire les autres articles sur le Rwanda. Celui-ci m’a beaucoup touchée. Cela ne doit pas être facile de trouver la juste balance entre le respect des traditions locales et l’ajout d’éléments un peu novateurs. Mais c’est une excellente idée de distiller chez les uns et les autres un peu des coutumes de chacun et quoi de plus approprié qu’une fête de mariage, moment heureux, pour le faire.

    • Mickaël
      Posted at 15:31h, 18 novembre

      Oui j’ai trouvé leur démarche très belle. Ils se sont ouvert aux 2 cultures afin que tout le monde en apprenne un peu plus sur l’autre. Surtout qu’organiser leur mariage au Rwanda depuis la France n’a pas dû être simple. Ils n’ont eu que 2 semaines dans le pays pour finaliser les préparatifs.

  • Anonyme
    Posted at 18:11h, 17 novembre

    Oui ça un sacré succès tu as eu… !! 😉

Vous avez aimé (ou pas ?) cet article, dites le nous !