Bangkok en 1 jour et demi de balades

Bangkok est devenue la ville la plus visitée au monde en accueillant plus de 20 millions de visiteurs en 2013. Destination devenue populaire grâce à son accueil, sa culture, et ses prix attractifs, la capitale thaïlandaise est aujourd’hui la destination touristique la plus prisée, juste avant Londres.

La capitale est réputée pour ses temples, ses building, et son incontournable street food, mais aussi pour sa foule, son bruit et sa pollution… Pour ces raisons, certains l’adulent, d’autres la déteste.

Plus de 8 millions d’habitants se concentrent dans cette ville que je décrirais comme un contraste à l’état pur, aussi repoussante qu’impressionnante, elle vacille entre modernisme et authenticité, bruits incessants et tranquillité, cette ville vous offre un nouveau visage à chaque coin de rue.

Pour ma part, craignant la foule et le bruit, je souhaitais passer peu de temps à Bangkok : J’y ai donc passé une journée à mon arrivée, et 1 demi journée avant le retour.

Et pour tout vous dire… ce fut la méga surprise : Bangkok sait séduire ses visiteurs, cette ville ne s’anticipe pas, elle se découvre !

Déambuler dans Bangkok : Entre chaleur et découvertes culturelles

Adepte du slow travel, j’ai adoré me balader dans la ville et découvrir des trésors culturels en visitant Bangkok autrement que guidée par une carte touristique.

Manger, se perdre, avoir chaud, se désaltérer, se retrouver, manger pour fêter ça, se reperdre, avoir chaud à nouveau… Voilà ma technique.

Le sourire et la sérénité des Thaïlandais mêlés au bruit du trafic incessant et à la chaleur ambiante est déroutant. Les voitures se chevauchent presque et cohabitent avec scooters et tuk tuk. Le trafic est d’une densité rare.

La chaleur oppressante semble là-bas faire partie du décor, elle est là, mais ne dérange pas, elle se vie. Et pendant que les touristes souffrent et se précipitent dans les supermarchés climatisés, les locaux se baladent tranquillement, sans expression « chaleuristique » (ça n’existe pas mais j’aime bien ce mot)… ou alors dorment. Sur les marches d’un escalier, un trottoir au milieu d’un carrefour, un guichet pendant le service, ils dorment n’importe quand et de partout ! A se demander si les thaïlandais ne seraient pas atteints de narcolepsie  🙂

Et pendant que certains font la sieste, d‘autres pratiquent le footing sous la chaleur plombante… Étonnant !

Se régaler les papilles de street-food locale

Manger…

La street-food est sans aucun doute l’un des secrets de la magie de Bangkok. Les markets foods se suivent et se ressemblent, la nourriture est une religion et on peu manger à sa faim pour moins de 2 €.

Des milliers de stands roulants, tous les mètres, à tous les coins de rues. Saveurs salées : riz, noodles, poulets, porc, poisson frais pas très frais… mais aussi des milliers de desserts mettant à l’honneur les fruits exotiques sous 1000 formes diverses et variées. Un vrai régal.

Le bœuf séché au soleil est une spécialité asiatique, il n’est donc pas surprenant de croiser des morceaux de viande coupés en fines lamelles exposés au soleil sur son chemin…

Boire de l’eau de coco à la paille dans sa propre noix est une expérience gustatives des plus conseillées. Miam Miam Miam.

Découvrir le temple Hindou Mariamman au coin d’une ruelle

A Bangkok, Il y a les temples bouddhistes connus mondialement comme Wat Pho ou encore Wat Traimit, mais il y a aussi ceux que les touristes ne connaissent pas, fréquentés par les locaux, que l’on découvre au coin d’une rue du quartier de Silom, là ou on ne s’y attend pas, tout autant impressionnants et ornés de dorures.

Les stands de ventes d’offrandes près du temple présentent des fleurs, des guirlandes, des noix de coco et de l’encens. Les pratiquants s’y approvisionnent avant d’entrer dans ce temple urbain pieds nus, et d’accompagner leurs prières de gestes et rituels multiples. L’ambiance est époustouflante et d’un calme religieux éloquent, j’y ai vécu un moment de recueil unique, inexistant dans les coins touristiques.

Le temple de Mariamman est un point de repère important pour les communautés hindoue de Bangkok, mais aussi pour les Thaïlandais. Il se dit que l’hindouisme n’est pas une religion séparée mais une branche du bouddhisme, et que les dieux hindous aident les hommes thaïlandais dans les affaires et bénissent leurs femmes.

La magie des klongs

Beaucoup de bateliers proposent leur service de balade dans le port de Tha chan, entre 1500 et 2000 bats qu’il ne faut pas hésiter à négocier fortement.

Les Klongs de Bangkok font partie intégrante de la ville. Le réseau fluvial est composé de près de 350 kms de canaux et parcours la ville de parts en parts. La ville siamoise aimait se faire appeler la Venise de l’Asie du Sud Est il y a 30 ans, à l’époque où l’activité de ces bateaux à longue queue y était très développée.
Se balader au bord des klongs permet de découvrir une nouvelle facette de Bangkok, on y apprécie le calme, loin du bruit et de la foule et des bâtiments, en observant de multiples maisons traditionnelles montées sur pilotis, et en se demandant comment certaines tiennent sur leurs 4 pattes. On y croise des commerces ambulants : Bateaux banques, ventes de souvenirs, bières… Dépaysement garanti.

Le saviez-vous ?

Bangkok est en réalité le nom de ville le plus long au monde, et oui Messieurs et Mesdames, puisque en thaïlandais, le nom complet de la capitale est « Krung Thep mahanakhon amon rattanakosin mahintara ayuthaya mahadilok phop noppharat ratchathani burirom udomratchaniwet mahasathan amon piman awatan sathit sakkathattiya witsanukam prast« .

J’espère que vous avez bien écouté parce que je ne le répéterais pas !

Ce qui signifie en fait : « La ville des anges, grande ville, résidence du Bouddha d’émeraude, ville imprenable du Dieu Indra, grande capitale du monde ciselée de neuf pierres précieuses, ville heureuse, riche dans l’énorme Palais royal pareil à la demeure céleste, règne du dieu réincarné, ville offerte à Indra et construite par Vishnukarn » et qui nous en dit déjà beaucoup sur l’histoire de la capitale thaïlandaise.

C’était l’instant culture 😉

Et vous ? Quelles sont vos expériences et impressions de Bangkok ?

Pour ne rien rater, inscrivez vous à notre newsletter :
Ou suivez nous sur les réseaux sociaux :
Laura Eynard
contact@lau-eynard.fr

Voyageuse compulsive en constante recherche de nouvelles aventures internationales. Actuellement au Cambodge !

Aucun commentaire

Vous avez aimé (ou pas ?) cet article, dites le nous !