Un renard polaire, voleur d’oeufs !

Au lendemain de notre rencontre avec les macareux moines sur les falaises de Latrabjarg, nous sommes retournés nous y promener. En effet, il est possible d’y marcher sur 14 kilomètres. C’est lors de cette balade que nous avons eu une nouvelle surprise ! Celle -là était encore une fois totalement inattendue, comme pour les baleines !

Petit déjeuner avec un animal étrange à proximité

En nous gavant de tartine de confiture et de pâte à tartiner au chocolat, nous avons aperçu un étrange animal au loin, faisant le tour de notre campement. Il semblait bizarre car son pelage était bicolore : une partie noire et une autre blanche, voir rosée !

Il a fallu le zoom de l’appareil photo pour distinguer qu’il s’agissait d’un renard ! Les couleurs différentes de son pelage nous ont fait penser qu’il était malade ou blessé. Il cherchait à s’éloigner du campement, nous n’avons pas cherché à l’approcher. Nous étions déjà assez content d’en avoir vu un car j’avais lu sur un blog avant de partir qu’on en croisait jamais. Il n’avait eu la chance d’en voir un, uniquement car il avait été récupéré par un villageois le temps qu’il reprenne des forces pour retourner seul dans la nature. Bref c’est un animal rare malgré qu’il s’agisse du seul mammifère natif d’Islande.

Un renard polaire pris en flagrant délit de vol d’œuf !

En retournant sur les falaises de Latrabjarg, nous croisons quelques macareux au même endroit que la veille. Ils sont vraiment très peu ce matin-là mais la lumière est un peu meilleure pour refaire quelques photos… pis bon ils sont vraiment trop mignons, on ne peut pas leur résister !

Les copains ne m’ayant pas attendu, je commence à reprendre le chemin de la balade sur le sommet des falaises. C’est là que je vois dans le champ sur le sommet de la falaise un étranger animal poilu aux couleurs noires et marrons. Je comprends très vite qu’il s’agit encore d’un renard. Mais cette fois, il n’est qu’à une grosse dizaine de mètres de moi. Il a l’air de fouiller le sol, de chercher quelque chose. Il vient de plus en plus proche de ma position mais sans aucunement se soucier de ma présence.

Il va même jusqu’à couper ma route en passant 3 mètres devant. Il commence à s’aventurer sur le bord de la falaise et à visiter les terriers devant lesquels se tenaient les macareux la veille. Toujours à quelques mères de moi sans aucunement être effrayé ! Nous marchons l’un à côté de l’autre ainsi sur plusieurs dizaines de mètres. C’est là que je comprends ce qu’il recherche enfin ! En effet, il finit par sortir d’un terrier avec quelques choses de vert dans la bouche. Je reconnais tout de suite les œufs verts que nous avions observé lors de notre premier jour en Islande sur la falaise d’Hafnaberg. Fier de sa trouvaille, il a continué à mes côtés sur quelques mètres encore avant de me couper la route. Il est passé tellement près que j’ai dû m’arrêter pour le laisser passer 😊

Encore un excellent moment, une magnifique surprise, durant laquelle j’ai pu prendre l’une des photo dont je suis le plus content ! Bon maintenant après ce bel instant, il est temps de marcher un peu sur les falaises de Latrabjarg.

Pour ne rien rater, inscrivez vous à notre newsletter :
Ou suivez nous sur les réseaux sociaux :

Autres articles concernant l’Islande

Mickaël Jacinto
contact@travelsandfriends.com

Voyageur régulier souhaitant partager avec vous les images et récits de ses aventures aux 4 coins du monde !

Aucun commentaire

Vous avez aimé (ou pas ?) cet article, dites le nous !